Publications
À bicyclette en Flandre française
© Nord Tourisme - A Kazimierski
© Nord Tourisme - A Kazimierski © Nord Tourisme - A Kazimierski
Les Pays-Bas français
société

À bicyclette en Flandre française

Le premier réseau points-nœuds cyclable en France

Les amateurs de cyclisme sont à la fête ces jours-ci. Le Tour des Flandres vient à peine de plier bagages que déjà, ils peuvent se réjouir du prochain Paris-Roubaix qu’on peut espérer passionnant. Pour le cycliste récréatif qui profite tranquillement du paysage sur son vélo de ville, la fin du mois de mars avait également prévu un événement important.

Le cyclotourisme en Flandre (belge) est un secteur très prospère. Cela s’explique en grande partie par le développement d’un très vaste réseau de points-nœuds cyclable. Conçu et développé par un ingénieur des mines limbourgeois, ce système s’est diffusé depuis la fin du siècle précédent sur toute la Flandre. Dans la seule Flandre occidentale, le réseau compte presque 4 000 km. Il a d’ailleurs créé aussi un secteur économique important.

Tout au long des différents parcours se sont établis des cafés et restaurants entièrement dédiés au cyclotouriste, des applications, des planificateurs d’itinéraires, etc. ont vu le jour. On a calculé que les cyclotouristes dépensent chacun entre 6 et 25 euros. En 2016, cela a représenté pour la seule région de la Lys, disons la région autour de Courtrai, un chiffre d’affaires de plus de 10 millions d’euros.

Le premier réseau de points-nœuds cyclable français

Ce système de réseaux de point-nœuds cyclables s’est rapidement diffusé dans d’autres pays européens. On le trouve, par exemple, aux Pays-Bas. Il est donc assez étonnant que ce système populaire ne fût pas encore connu en France. Mais les choses bougent. Fin mars, le premier réseau de points-nœuds cyclable français a été inauguré en Flandre française. Il conduit le cycliste à travers la vallée de la Lys et les monts de Flandre. Le projet a été réalisé dans le cadre de l’Eurocyclo, un grand projet de coopération européenne qui a pour objectif de développer une offre touristique pour cyclistes de grande qualité autour de 3 grandes routes transfrontalières.

L’itinéraire du réseau de points-nœuds cyclable Vallée de la Lys & Monts de Flandre compte environ 830 km, est signalisé par 2 300 panneaux et conduit le cyclotouriste par de jolies villes et des villages pittoresques comme Cassel, Belle ou Godewaersvelde et par des lieux touristiques intéressants comme le Musée de Flandre, la Maison de la Bataille à Noordpene, le musée Benoît de Puydt à Belle, etc. On y attend annuellement quelque 150 000 cyclistes. Parmi eux, il y aura sans aucun doute de nombreux Flamands venant de l’autre côté de la frontière, car le nouvel itinéraire cycliste se rattache sans transition au réseau de la Flandre occidentale. Des cartes cyclistes sont disponibles à la vente dans la plupart des centres touristiques.

Le service touristique du département du Nord a aussi programmé une série d’actions promotionnelles pour la nouvelle route. Le 19 mai, par exemple, commencent les Rallyes vélo été. Voir ici pour tous les renseignements à ce propos.

Peut-être est-ce un bon tuyau pour les nombreux cyclistes qui cherchent un peu de détente pendant les vacances de Pâques. Il est vrai que les monts de Flandre ne s’escaladent pas sans un minimum d’efforts. Par contre, les vrais secteurs pavés ne sont pas intégrés dans ce réseau, ils restent réservés aux coureurs professionnels qui disputent dimanche Pais-Roubaix.

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be