Publications
À l’école en français et en néerlandais
Les Pays-Bas français
langue

À l’école en français et en néerlandais

Dunkerque ouvre une classe bilingue

Dunkerque lance dès le 1er septembre 2019 une expérimentation intéressante. Cette ville côtière du nord de la France ouvrira en effet à cette date une classe maternelle où l’enseignement se fera la moitié du temps en néerlandais et l’autre moitié en français.

Cette classe sera située dans l’école Alain-Savary à Rosendaël. Il s’agit d’un projet relativement unique, préparé depuis plus d’un an par la municipalité de Dunkerque en collaboration avec l’Éducation nationale, le ministère français de l’enseignement. Des projets comparables existent uniquement dans la région de Strasbourg, mais avec l’allemand et le français comme langues.

Le projet concerne d’abord les tout-petits, les enfants de deux à trois ans prêts à franchir le premier seuil de leur carrière scolaire en première école maternelle. Ils y seront accueillis début septembre par deux personnes : une enseignante et une accompagnatrice (ATSEM). L’enseignante a déjà été engagée, il s’agit d’une Française qui a longtemps vécu à Bruxelles et qui maîtrise fort bien le néerlandais, ce qui est une évidence pour ce poste. La deuxième personne devrait être désignée très prochainement, mais il n’est pas sûr qu’elle sera également bilingue. La directrice de l’Enfance de Dunkerque, Anne-Sophie Benoît, a expliqué que la procédure de recrutement est encore en cours, mais qu’il est très difficile de trouver des personnes bilingues pour ce niveau. L’enseignante sera rémunérée par le ministère français, l’accompagnateur/accompagnatrice par la municipalité.

Anne-Sophie Benoît est persuadée qu’il y aura certainement quelque vingt-cinq enfants pour commencer leur scolarité dans cette classe. L’on présume, sans en être d’ores et déjà tout à fait sûr, que les "cours" se feront le lundi et le mardi en néerlandais et les autres jours de la semaine en français. Tous les enfants sont originaires des environs immédiats de l’école.

L’objectif est de pouvoir engager dès l’année scolaire prochaine un(e) nouvel(le) enseignant(e) afin d’assurer la continuité du système dans la deuxième maternelle. Finalement, l’idée est de pouvoir proposer cet enseignement bilingue pour toute la durée de l’enseignement primaire. Les élèves de l’école Alain-Savary pourront ensuite s’orienter sur le collège Paul-Machy tout proche, où le programme prévoit déjà des cours de néerlandais. Il a été décidé dès à présent de maintenir ce système pendant au moins quatre ans. Cette période sera suivie d’une évaluation.

La langue utilisée serait le néerlandais standard

Il faut encore abattre pas mal de travail avant que cette classe bilingue ne puisse démarrer le 1er septembre prochain. Un premier contact avec les parents intéressés est prévu début juin. Et ce n’est pas ce qui manque, note madame Benoît. Ces parents ont d’ailleurs diverses raisons pour le choix de cet enseignement. Il y a évidemment la proximité de la Flandre belge et la conviction que la connaissance du néerlandais peut être un atout important pour leurs enfants. En plus, il y a aussi une motivation culturelle pour s’orienter vers le néerlandais. Madame Benoît a encore tenu à préciser clairement que la langue utilisée serait le néerlandais standard.

Le 1er septembre 2019 sera donc une journée palpitante à Dunkerque. Palpitante d’abord pour les petits qui iront pour la première fois à l’école et qui se verront d’emblée mis en contact avec la langue des voisins. Palpitante aussi pour les parents qui espéreront avoir pris la bonne décision, et palpitante encore pour la direction et les enseignants qui se lancent dans ce projet expérimental dont il faut espérer qu’il sera couronné de succès.

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be