Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Annie M.G. Schmidt, la désinvolture et l’esprit critique
© canonvannederland.nl
© canonvannederland.nl © canonvannederland.nl
Le choix du secrétaire
Société
Littérature

Annie M.G. Schmidt, la désinvolture et l’esprit critique

Tous les deux mois, Hans Vanacker pose un regard personnel sur Septentrion. Il tire des archives du magazine tantôt des articles ayant touché chez lui une corde sensible, tantôt des textes qui entrent en résonance avec l’actualité. À l’aube du lancement du mois de la littérature jeunesse, il a choisi un article qui présente l’œuvre d’une grande dame des Pays-Bas.

«Peut-être quelque chose autour de la littérature jeunesse et des livres pour enfants?». «Oh, mais, Evelyne, j’avais en tête un texte sur un tout autre sujet», ai-je été tout de suite tenté de lui répondre. Ma collègue responsable des plats pays pensait cependant, non sans raison, que mon billet devait s’inscrire dans l’actualité proche. «C’est bientôt le mois du livre pour la jeunesse, a-t-elle écrit. Cela commence le 1er mars!»

Pour être tout à fait honnête, il n’a pas été difficile de me convaincre. Après tout, je suis moi-même auteur de livres pour la jeunesse (parfois assez sombres, il est vrai). Mais l’étape suivante s’est révélée un peu plus difficile. Allais-je arrêter mon choix sur un texte sur Bart Moeyaert, l'écrivain flamand qui a reçu, il y a quelques années, le prix Astrid Lindgren, à peu près équivalent à un Nobel de la littérature pour enfants et adolescents? Ou préfèrerais-je un article sur les nombreux illustrateurs flamands de livres d'enfants et de jeunesse qui font fureur à l'étranger?

Non, j'ai finalement choisi une grande dame des Pays-Bas: Annie M.G. Schmidt (1911-1995). «La véritable reine des Pays-Bas», s’est ainsi qu’on l’a déjà nommée dans les pages de Septentrion. Plusieurs générations ont grandi avec ses histoires, ses poèmes et ses chansons. Des personnages comme Pluk van de Petteflet (Pluk de la casquette), Otje, Abeltje, Jip et Janneke et Dikkertje Dap appartiennent incontestablement à la mémoire collective des Plats Pays.

Outre son utilisation plutôt provocante du langage pour l'époque, ce qui caractérise avant tout Schmidt, c’est sa désinvolture. Lire un livre d'Annie M.G. Schmidt rend toujours heureux d'une manière ou d'une autre. Mais à travers cette désinvolture, la critique sociale résonne de temps en temps. Loin de moi l’idée de me comparer à Annie M.G. Schmidt, mais en tant qu’auteur qui aborde presque toujours des thèmes sociaux, je sais que désinvolture et sens critique sont très rarement compatibles. Annie M.G. Schmidt les combine toutefois sans aucune difficulté.

Schmidt a été traduite en français à plusieurs reprises. L'article que j’ai tiré des archives de Septentrion n'est pas le plus fringant jamais publié dans les pages de la revue. Mais il donne une bonne idée de l’œuvre de Schmidt.

Annie M.G. Schmidt ou l’enfant à travers la grande dame

Annie M. G. Schmidt est née le 20 mai 1911 à Kapelle (Zelande). Son père était pasteur. Elle fréquenta les cours de l'école supérieure pour bibliothécaires, travailla ensuite comme assistante bibliothécaire à Amsterdam et plus tard comme directrice de la bibliothèque publique de Vlissingen. Quinze années de travail dans ce milieu et ses expériences vécues avec les enfants et leurs livres l'inciteront à écrire pour les plus jeunes. Et pourtant, elle débuta avec des textes destinés au cabaret journalistique du quotidien Het Parool, au service duquel elle était entrée au lendemain de la libération. Bien vite elle y fut remarquée par Wim Sonneveld et Wim Kan. Chaque semaine, elle écrivait dans Het Parool un poème destiné aux enfants et, sous le titre Impressies van een simpele ziel (Impressions d'une âme simple), une courte rubrique pour la page féminine. La force de son éloquence et son goût pour l'humour noir s'y manifestent déjà clairement.

Lisez la suite ICI.

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Nos excuses
Nous procédons actuellement à la refonte de notre boutique en ligne.
En attendant, il n'est possible de passer commande qu'en envoyant un e-mail à info@onserfdeel.be.

Nous vous remercions de votre compréhension.
Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.