Publications
Des «actions grandioses» aux exactions
© E. Vanvugt.
© E. Vanvugt. © E. Vanvugt.
Pour les abonnés
Série: Le passé colonial
société
histoire

Des «actions grandioses» aux exactions

Le débat colonial aux Pays-Bas

Un aperçu, en quatre clichés, de la transformation du regard que portent les Pays-Bas sur leur époque coloniale.

Depuis cinq siècles les Européens poursuivent entre eux un débat sur la question également au cœur de la célèbre controverse qui opposa le théologien Juan Ginès de Sepúlveda et le missionnaire Bartolomé de Las Casas en 1550: l’arrivée des Européens dans les autres parties du monde fut-elle bénéfique pour les personnes qui y vivaient, ou préjudiciable?

Le «débat colonial» actuel n’est pas propre aux Pays-Bas, mais existe dans toutes les anciennes «mères patries», surtout peut-être en Angleterre.

Le Great Imperial Debate porte sur ce qui s’est passé il y a longtemps et bien loin et, en même temps, sur le récit que nous nous en faisons aujourd’hui. Deux écoles sont apparues parmi les historiens du colonialisme, esclavage compris, au cours des dernières décennies: ceux qui veulent approfondir l’information sur les horreurs perpétrées durant des siècles et les examiner dans un cadre plus large, et ceux qui souhaitent renforcer l’image du colonialisme apporteur de civilisation, qu’on appellera plus tard progrès. En décembre 1987, je me suis trouvé moi-même totalement happé par ce grand débat colonial qui m’a rarement lâché depuis.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€5/mois

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be