Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Des hantises infinies: «L’Ovaire noir de la poésie» de Gerrit Achterberg
Pour les abonnés
compte rendu
Littérature

Des hantises infinies: «L’Ovaire noir de la poésie» de Gerrit Achterberg

On entre dans ce livre par l’énigme que constitue son titre: qu’est-ce que l’ovaire noir dont il est question? La réponse -elle-même sibylline- se trouve dans le poème «Radium». Gerrit Achterberg (1905-1962) y écrit que l’ovaire noir est l’organe de la poésie «non née», celui que ne peuvent percer les rayons X. D’emblée le poète accorde à son art, ainsi qu’au fait d’être absent au monde1, la faculté de rester intouchable à ce qui est censé pouvoir tout explorer.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.