Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

«Des théories prétendent que…»: un poème de Jonathan Griffioen
Le poème du mois
Littérature

«Des théories prétendent que…»: un poème de Jonathan Griffioen

Dans ce poème, Jonathan Griffioen (°1987) entraîne lecteurs et lectrices du côté des songes.

Griffioen a fait ses débuts avec le recueil Wijk paru aux éditions Lebowski en 2015. Mais le jeune Néerlandais s'était déjà fait connaître en tant que poète: il avait notamment été finaliste au concours d’écriture Write Now! en 2012 et avait en outre participé à de nombreuses soirées de slam. Il a reçu le prix J.C. Bloem en 2019 pour son deuxième recueil, Gedichten met een Mazda 626 (Lebowski, 2018.) Le poème sans titre, présenté ici en français et en néerlandais, est tiré de son troisième opus, De (t)huiszittergod (Lebowski, 2022).

«Des théories prétendent que…»

Des théories prétendent que les songes

permettent de s’évader de la vie éveillée

mes amis font comme si les songes

prolongeaient la vie éveillée

moi je commence l’interprétation dans le songe

si je sais ceci est un songe et songe encore

et le songe est entré par une porte d'ivoire

par exemple quand j’ai regardé dans la jungle une échelle

que j’ai escaladée à moitié

(j’étais sûr: c’est ça le marxisme)

alors j’ai marché sur l’air

j’ai vu un sapajou

comme dans la Vallée des singes

quand l’un était assis sur mon épaule

et j’ai ressenti une tendre proximité

"theorieën die beweren dat dromen..."

theorieën die beweren dat dromen

een ontsnapping uit het wakkere leven bieden

mijn vrienden doen alsof dromen

een voortzetting zijn van het wakkere leven

ik begin al met de duiding tijdens de droom

als ik weet dit is een droom en nog droom

en de droom is door de poort van hoorn gekomen

bijvoorbeeld toen ik een ladder in de jungle bekeek

die ik half beklommen heb

(ik zeker wist; dit is ’t marxisme)

toen liep ik op lucht

zag ik een doodskopaapje

zoals in de Apenheul

toen er een op mijn schouder zat

en ik voelde een tedere nabijheid

https://www.youtube.com/embed/vROBLoEh0Ak

Le poème du mois

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant emma.reynaert@onserfdeel.be.