Publications
Une superbe citadelle Vauban derrière les dunes
© Michael Depestele
© Michael Depestele © Michael Depestele
Pour les abonnés
Série: De retour avec «Les Pays-Bas en France»
société
arts

Une superbe citadelle Vauban derrière les dunes

Gravelines

Cinquante ans après la parution du guide De Nederlanden in Frankrijk, petite encyclopédie rédigée par Jozef Van Overstraeten et éditée par l’Union des touristes flamands (VTB), je reviens dans le nord de la France. Je me laisse tout d’abord guider par cet ouvrage, mais relève surtout ce qui a changé au cours de ces cinquante dernières années tout comme ce qui est resté identique.

Google Maps indique que la distance en voiture entre mon domicile et Gravelines est de 66,4 km. Seulement 50 km à vol d’oiseau, selon moi. La première idée qui me vient à l’esprit est de passer prendre des comprimés d’iode à la pharmacie. Réflexe naturel, car il suffit de prononcer le nom de Gravelines pour évoquer d’emblée la centrale nucléaire. En bateau, venant de Douvres, on voit cette horrible construction se dresser près du port de Dunkerque.

Bunker ou abri anti-atomique

Malgré tout, la présence de la centrale n’est pas manifeste dans la petite cité. On ne la voit pas du centre-ville et encore moins de la plage, Gravelines étant aussi, que voulez-vous, une station balnéaire. Cette plage est en retrait dans une baie et séparée des installations nucléaires par une dune. Le Camping des Dunes se trouve à quelques centaines de mètres de la centrale. La réception est proche d’un grand bunker de béton. J’ignore s’il s’agit d’un vestige du mur de l’Atlantique, le système de défense côtière des Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale, ou d’un abri anti-atomique...

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€5/mois

Série:

De retour avec «Les Pays-Bas en France»

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be