Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Résultats de l’enquête «État du néerlandais» 2021
Taalunie
Taalunie Taalunie
Langue

Résultats de l’enquête «État du néerlandais» 2021

Selon les résultats de l'enquête publiés en 2021 par la Taalunie, le néerlandais se porte bien dans les rapports sociaux, sur les réseaux sociaux et au travail, mais dans l’enseignement supérieur, il doit continuer à être soutenu, et l’utilisation des dialectes et des langues régionales continue de réclamer la vigilance.

Ce sont déjà là quelques-unes des conclusions que tire la Taalunie (Union linguistique néerlandaise) de l’enquête sur l’état du néerlandais en 2020. L’enquête, effectuée à la demande de la Taalunie, est menée aux Pays-Bas par le Meertens Instituut, en Belgique par l’université de Gand et au Surinam par l’Instituut voor de Opleiding van Leraren (Institut pour la formation d’enseignants) et l’université Anton de Kom.

L’enquête vise à établir quelles langues et variétés de langue les néerlandophones utilisent, et avec qui et quand ils les pratiquent. Il s’en dégage quelques résultats frappants:

Aux Pays-Bas, en Flandre et au Surinam, les personnes dont le néerlandais n’est pas la langue maternelle font plus souvent un usage constant du néerlandais avec leurs enfants qu’avec les autres membres de la famille, et plus souvent encore à l’extérieur qu’à la maison.

Au travail, l’usage du néerlandais aux Pays-Bas et en Flandre est plus constant dans la communication interne que vers l’extérieur, mais au Surinam il continue d’être un peu plus utilisé vers l’extérieur qu’en interne.

Dans l’enseignement supérieur, c’est le plus souvent l’anglais qui est utilisé aux Pays-Bas à côté ou à la place du néerlandais; l’usage de l’anglais semble cependant y rester assez stationnaire, tandis qu’il est en constante progression en Flandre.

Dans les rapports sociaux, les dialectes et parlers régionaux continuent d’être davantage pratiqués en Flandre qu’aux Pays-Bas, mais ils sont, dans les deux aires linguistiques, moins utilisés sur les réseaux sociaux et au travail.

Tant aux Pays-Bas qu’en Flandre, l’usage des dialectes et des langues régionales demeure plus répandu sur Facebook que sur Twitter, tandis que la tendance à opter constamment pour l’anglais est plus fréquemment constatée sur Twitter que sur Facebook.

Pour son État du néerlandais, la Taalunie fait procéder tous les deux ans à l’examen de l’usage du néerlandais et d’autres langues. Quelles sont les langues qu’utilisent les habitants des Pays-Bas, de Flandre et du Surinam, et dans quels contextes sociaux? Par cette enquête, la Taalunie suit de près l’évolution de l’usage du néerlandais dans des domaines importants de la société. Les relevés effectués constituent une base à partir de laquelle la Taalunie peut mettre en œuvre, là où cela s’avère nécessaire et utile, une nouvelle politique qui lui permet de continuer à soutenir l’utilisation du néerlandais dans ces différents domaines.

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.