Publications
Huib Hoste, en première ligne du renouveau pendant la reconstruction du «Westhoek»
© «Westhoek verbeeldt».
© «Westhoek verbeeldt». © «Westhoek verbeeldt».
Pour les abonnés
Histoire

Huib Hoste, en première ligne du renouveau pendant la reconstruction du «Westhoek»

À l’issue de la Première Guerre mondiale, la région du Westhoek en Flandre-Occidentale évoque un paysage lunaire, tant elle est criblée de cratères et de trous d’obus. Cependant, les armes se sont à peine tues que déjà on se lance dans la reconstruction. L’architecte flamand Huib Hoste joue un rôle singulier dans ce contexte. Sous l’influence de ses confrères néerlandais, il plaide pour un nouveau langage architectural devant contribuer à forger la société d’après-guerre. Mais ses idées novatrices se heurtent bien vite aux réticences de la population, encore tournée vers le passé. Cela ne l’empêchera pas de réaliser quelques joyaux modernistes dans le Westhoek.

Dans l’ancienne région du front, les bâtiments qui datent d’avant la Première Guerre mondiale sont devenus très rares. Entièrement ravagé par le conflit, le Westhoek doit sa physionomie actuelle à la politique de reconstruction. Dès 1914, un débat s’engage sur la manière de mener à bien cette entreprise, une fois la guerre terminée. Deux concepts retiennent tout particulièrement l’attention: la cité-jardin et l’hygiène urbaine. Dans le premier cas, il s’agit d’ériger, sur le modèle britannique, des maisons ouvrières dotées d’un certain confort et entourées de verdure, tout en prévoyant des équipements collectifs. L’hygiène urbaine est quant à elle un mouvement né en France en vue de promouvoir les projets de réhabilitation et des conditions de vie saines.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.