Publications
La culture doit toujours faire partie du programme Interreg
opinion
Les Pays-Bas français
Société

La culture doit toujours faire partie du programme Interreg

Lettre ouverte de l’Atelier culture

L’Atelier culture a rédigé une lettre ouverte demandant que la culture ait à nouveau sa place dans le programme Interreg transfrontalier

Le programme européen Interreg entre dans une nouvelle période: 2021-2027. Il constitue aujourd’hui encore un des principaux instruments financiers permettant de donner concrètement forme à une collaboration transfrontalière. Les objectifs et stratégies pour cette nouvelle période sont fixés, et le programme prend peu à peu forme. Le but sera une Europe plus compétitive et plus intelligente, la transition vers une économie sans carbone doit être préparée, l’Europe doit devenir plus sociale et plus inclusive, et la gestion d’Interreg doit être assurée dans les meilleures conditions.

Mais la culture aura-t-elle à nouveau sa place dans cet important programme européen? Depuis la période précédente, 2014-2020, la culture avait en fait disparu du programme Interreg. Et ce, alors qu’elle avait occupé une place de premier ordre dans les premiers programmes. À diverses reprises, l’impression a été suscitée que la culture allait être réinscrite au programme au cours de la nouvelle période, mais en est-il vraiment ainsi? Et recevra-t-elle une place à part entière ou ne figurera-t-elle qu’en marge du programme?

Atelier culture

L’Atelier culture est un mouvement qui, depuis 2018, rassemble des personnes de France (du Nord), de Flandre et de Wallonie actives dans le domaine culturel et entend replacer la culture au cœur de la collaboration transfrontalière. Il se propose de remettre les acteurs culturels en contact les uns avec les autres, de favoriser l’examen conjoint des problèmes et de renforcer la position de la culture. Des groupes de travail sont constitués au sein desquels sont examinés des problèmes spécifiques et auxquels peuvent se joindre des personnalités politiques.

L’Atelier culture, qui bénéficie aussi du soutien de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, souhaite mettre en évidence que la culture représente un levier majeur de la collaboration transfrontalière et l’un des principaux moyens de stimuler la coopération par-delà les frontières. Que, dès lors, la culture ne peut être absente du nouveau programme Interreg. C’est pourquoi l’Atelier a récemment adressé une lettre ouverte à toute personne qui joue un rôle dans la définition des contours de ce programme transfrontalier.

Nous reprenons ci-dessous la lettre ouverte d’Atelier culture telle qu’elle a été publiée.

LA CULTURE & INTERREG VI, FRANCE-WALLONIE-VLAANDEREN: Nous sommes prêt.e.s! / Wij zijn klaar!

Chères, chers,

La culture est de nouveau sur la table dans le cadre de l’élaboration du programme Interreg VI France-Wallonie-Vlaanderen. Elle a été évoquée lors de l’événement en ligne pour le 30e anniversaire d’Interreg France-Wallonie-Vlaanderen. Cette nouvelle donne de l’espoir! Interreg est en effet un instrument crucial pour la construction d’une citoyenneté transfrontalière.

Par cette lettre, nous* demandons d’inclure la ‘culture’ comme une priorité à part entière dans le programme Interreg VI France-Wallonie-Vlaanderen. Outre les importantes évolutions économiques, écologiques, sociales et sociétales, la culture au sens large est indispensable pour l’attractivité et le développement des régions frontalières dans les années à venir.

Nous préconisons que la culture ne soit pas réduite à ses qualités “transversales” mais qu’une attention particulière soit accordée au rôle de l’artiste, à l’emploi dans l’ensemble du secteur et à l’importance des événements culturels dans la création d’un sentiment d’appartenance territoriale large.

LA CULTURE EST ESSENTIELLE DANS LA DYNAMIQUE TRANSFRONTALIÈRE

En inscrivant la culture comme une priorité, vous donnez aux acteurs culturels la possibilité de participer à l’ensemble du portefeuille de projets Interreg, que ce soit les initiatives d’envergure ou bien les micro-projets qui constituent une formule propice aux acteurs entrants ou ayant moins de ressources.

Nous espérons que cela permettra de revitaliser la dynamique culturelle transfrontalière qui était auparavant particulièrement présente dans la région frontalière France-Wallonie-Vlaanderen.

Avec la disparition de la culture dans le cadre d’Interreg V, la coopération transfrontalière dans ce secteur a pratiquement disparu. Cela laisse les acteurs culturels dépendant de réglementations nationales et/ou municipales qui ne sont pas, ou pas suffisamment, adaptées aux besoins transfrontaliers dans la mise en place de leurs plans stratégiques. Les programmes culturels européens (comme Creative Europe) ne répondent pas non plus aux besoins de la coopération transfrontalière.

NOTRE RÉSEAU EST PRÊT

Aujourd’hui, l’urgence de remettre l’art et la culture à l’ordre du jour transfrontalier se manifeste dans les initiatives innovantes le long de la frontière franco-belge. Les acteurs culturels veulent rassembler leurs forces et remettre la culture en avant comme levier important de la coopération transfrontalière.

Les acteurs culturels partagent l’ambition de travailler à nouveau ensemble au-delà des frontières, à la fois avec des partenaires culturels et de manière intersectorielle avec des partenaires issus des secteurs socio-économiques, de l’éducation, du tourisme, de la recherche, etc. Nous voulons investir de façon transfrontalière notre capacité à mobiliser et sensibiliser les gens dans des projets participatifs, de rencontres et d’échanges, de créations et de présentations artistiques communes, de recherches, d’expositions inoubliables, de projets de quartier, d’innovations numériques appliquées, d’interventions dans les espaces publics, etc.

Nous rassemblons nos principaux groupes cibles et parties prenantes au-delà de la frontière : les nombreux participants, les spectateurs, les collaborateurs, les bénévoles et les artistes, metteurs-en-scène, artistes audiovisuels, musiciens, auteurs et chorégraphes qui développent les projets avec eux. L’an dernier, une nouvelle plateforme a été créée et réunit des acteurs dans et autour de l’Eurométropole et ses environs. Cet ‘Atelier Culture’ transfrontalier repose sur trois piliers :

• SE CONNAÎTRE - nouveaux projets axés sur la découverte du paysage culturel transfrontalier, par exemple ‘hour culture’, ‘coup de cœur’, ‘eurometropolis café’....

• SE CONNECTER – nouvelles alliances à partir de projets et programmes existants ayant un attrait suprarégional, par exemple les festivals Intersections, Lille3000, Next, Bosfestival, la candidature de Courtrai en tant que Capitale Européenne de la Culture 2030, Le Parc Bleu, Latitudes Contemporaines, l’Espace Citoyen européen de l’Eurométropole, Open Sites, Influx, Kortrijk Creativity Week, e.a.

• PÉRENNISER – des actions structurantes par les groupes de travail à partir de besoins professionnels spécifiques: groupe de travail pour les musées flamands, wallons et français, consultation sur le statut des artistes, financement de la coopération transfrontalière, communication transfrontalière et sensibilisation du public, etc.

LA CULTURE A ÉTÉ DUREMENT TOUCHÉE

Aujourd’hui, la culture est l’un des secteurs les plus touchés par la crise du coronavirus. Les pertes gigantesques ont des conséquences dramatiques pour les artistes et pour l’emploi dans tout le secteur. De plus, la fonction sociale de la culture a disparu, ce qui est désastreux pour la qualité de vie et la solidarité au sein des communautés.

Début février 2021, le Comité Européen des Régions a lancé un appel pour un soutien accru au secteur culturel et créatif. Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l’Innovation, à la Recherche, à la Culture, à l’Éducation et à la Jeunesse, l’a confirmé : “Étant particulièrement touchés par la pandémie, les secteurs de la culture et de la création ont besoin et méritent que nous mettions tout en œuvre pour les aider. Pour y parvenir, les villes et les régions sont des alliées essentielles. Grâce à notre soutien commun, nous veillerons à ce que la culture puisse jouer et joue un rôle clé dans la construction d’une Europe plus verte, plus dynamique et plus résiliente” (04/02/2021). *LIEN

INTERREG EST UN ACCÉLÉRATEUR POUR LE FINANCEMENT LOCAL

La question de savoir si les villes et les régions des zones frontalières soutiendront aussi effectivement les divers projets artistiques et culturels transfrontaliers, dépend du cofinancement qui peut être mis à disposition à cette fin par Interreg. Outre le manque de ressources susmentionné pour les projets culturels transfrontaliers dans le cadre des réglementations nationales et européennes, les plans de relance accordent peu d’attention aux objectifs transfrontaliers.

Néanmoins, la collaboration transfrontalière dans le cadre de projets artistiques et culturels reste vitale pour le développement de cette région frontalière. Il n’y a aucune raison pour que nous n’utilisions pas pleinement les nombreux résultats de recherche et objectifs politiques qui témoignent du rôle essentiel de la culture dans l’élimination des frontières nationales et le développement des régions qui sont encore défavorisées en raison de leur situation frontalière.

LA CULTURE PERMET UNE RELANCE

La culture est un vecteur essentiel pour insuffler une vie nouvelle et durable dans la région frontalière :

• L’Europe considère les villes et les régions comme des espaces d’expérimentation uniques pour de nouvelles applications et de nouveaux développements. L’art, la création et la créativité sont au centre de cette démarche. De plus, la culture a le pouvoir particulier d’impliquer le public le plus large possible dans cette dynamique. Enfin, la culture peut servir de phare bien au-delà de la région transfrontalière,
ce qui indique que les régions frontalières et périphériques peuvent également être directionnelles et donner le ton, en tant que vivier de nouveaux talents et de développement, en plus des villes centrales et des métropoles habituelles assumées au niveau national.

• Dans son étude ‘La Ville Attractive‘, Gérard Marlet montre que, outre le prix des logements et la distance des trajets, le nombre d’événements culturels est une des raisons les plus déterminantes pour les trentenaires et les jeunes familles cherchant à s’installer dans une ville ou une région. Cela augmente l’attractivité pour les entreprises et donc l’emploi dans la région, y compris pour les groupes vulnérables.

• L’efficacité du programme “Capitale européenne de la Culture” repose sur la culture en tant que levier du développement économique, touristique et social durable d’une ville et d’une région. L’impact sur les villes et régions sélectionnées est à chaque fois impressionnant.

• Selon le World Economic Forum, pas moins de 65 % des enfants qui commencent l’école primaire aujourd’hui auront plus tard un emploi qui n’existe pas encore. La culture et la créativité sont essentielles pour le développement de nouvelles compétences de base qui seront cruciales à l’avenir. Surtout dans les régions frontalières - qui représentent 30 % de la population en Europe – et qui doivent faire face à des effets frontaliers négatifs et - très souvent encore - à une fuite des cerveaux (braindrain).

PLUS QUE LA CERISE SUR LE GÂTEAU

La coopération culturelle transfrontalière est plus que la cerise sur le gâteau. Si les régions frontalières veulent faire face à cette crise et ne pas laisser passer les évolutions à venir, alors une approche renforcée de la culture - avec son impact direct sur la créativité, la solidarité, l’économie, la citoyenneté, l’identité, le dialogue, la détente, l’éducation, l’innovation, la tradition, l’image - est d’une importance capitale. Interreg VI France-Wallonie-Vlaanderen semble aujourd’hui de loin le programme le plus important - sinon le seul - pour cela.

Nous sommes prêt.e.s !

Alain Fleischer, Le Fresnoy Tourcoing (FR) -
Alexander Ververken, Schouwburg Kortrijk (VL) -
Anaïs Malet, Muzzix Lille (FR) -
Aurélien Delbecq, Les 4Écluses Dunkerque (FR) -
Aurore Dupont, La Fabrique Dunkerque (FR) -
Bart Noels, Eurometropolis News (BE/FR) -
Benoit Geers, festival NEXT (BE/FR) -
Benoit Olla, l’Aéronef Lille (FR) -
Benoit Vanraes, Leietheater Deinze (VL) -
Boris Colin, Le Grand Mix Tourcoing (FR) -
Bruno Gaudichon, La Piscine Roubaix (FR) -
Caroline Sonrier, Opéra de Lille (FR) -
Céline Bréant, Le Gymnase Roubaix (FR) -
Chiel Vandenberghe, CC De Steiger Menen (VL) -
Christian Debaere, Centre culturel mouscronnois (WALL) -
Christophe Marquis, l’Echangeur Château-Thierry (FR) -
Claude Vadasz, Flonflons Lille (FR) -
Dave Van Robays, CC De Schakel Waregem (VL) -
Dirk Cornelis, CC De Spil Roeselare (VL) -
Elizabeth Da Costa, Ba’Zique Tourcoing (FR) -
Engelbert Pètre, La maison Culturelle d’Ath, centre culturel régional (WALL) -
Femke Vanhecke, CC Gildhof Tielt (VL) -
Filip Strobbe, Cultuurcentrum Brugge (VL) -
François Bou, Orchestre National de Lille (FR) -
Franky Devos, Kunstencentrum Vooruit Gent (VL) -
Frédéric Maréchal, CC Renée Magritte, Lessines (WALL) –
Frederik Bossuyt, CC Het Spoor Harelbeke (VL) -
Geerwin Vandekerckhove, Cultuurhuis de leest Izegem (VL) -
Géraud Didier, Le Manège Maubeuge (FR) -
Gilles Defacque, Le Prato Lille (FR) -
Grégory Vandaele, Le Grand Bleu Lille (FR) -
Haider Al-Timimi, Theater Antgone Kortrijk (VL) -
Hein Mortier, De Figuranten Menen (VL) -
Héloïse Roux, Attacafa Lille (FR) -
Ines Mendes, Culture.Wapi, le Hainaut (WALL) -
Isabelle Verstraete, CC Het Perron Ieper (VL) -
Jean Christophe Levassor, La Condition Publique Roubaix (FR) -
Jean Michel Fondement, Rockaisne Aisne (FR) -
Jean-François Lechat, Centre culturel Neufchateau (WALL) -
Jean-Michel Van den Eeyden, Théâtre de l’Ancre, Charleroi (WALL) -
Jean-Yves Coffre, l’Escapade Hénin-Beaumont (FR) -
Jolle Desloover, Muziekcentrum TRACK Kortrijk (VL) -
Julie Dechamps, l’Arrêt59 Péruwelz (WALL) -
Julien Alba, En Nord Massif (FR) -
Julien Foucart, Musée des Beaux-Arts de Tournai (WALL) -
Katheline Toumpsin, Centre culturel de Leuze-en-Hainaut (WALL) -
Katrien Voet, Durf 2030 Kortrijk (VL) -
Keren Detton, FRAC Grand Large Hauts-de-France (FR) -
Koen Allary, circuswerkplaats PERPLX Kortrijk (VL) -
Kristof Jonckheere, Kunstencentrum Buda Kortrijk (VL) -
Lander Vandroeme, Westanglia (BE/FR) -
Laurent Dreano, La Maison de la Culture d’Amiens (FR) -
Luc Vandierendonck, vzw wit.h Kortrijk (VL) -
Lucie Orbie, 50° Nord (FR) -
Ludovic Rogeau, Le Bateau Feu Dunkerque (FR) -
Maria Carmela Mini, Latitudes Contemporaines, Lille (FR) -
Marie Didier, La rose des vents Villeneuve d’Ascq (FR) -
Marnix Theys, ZUIDWEST Zuid-West-Vlaanderen (VL) -
Maxime Catteloin, Jazz à Véd’A Villeneuve d’Ascq (FR) -
Meghann Marsotto, RCV 99fm Lille (FR) -
Melanie Coisne, Tamat - Musée de la Tapisserie et des Arts Textiles, Tournai (WALL) -
Mélanie Straus, Sortilèges Rues et vous, festival et centre de création des arts de la rue d’Ath (WALL) -
Nadine Beerlandt, CC Comines-Warneton (WALL) -
Nathalie Le Corre, Espace Pasolini Valenciennes (FR) -
Patrick Colpé, Théatre de Namur (WALL) -
Patrick Smagghe, 4AD Diksmuide (VL) -
Philippe Deman, la Maison de la Culture de Tournai (WALL) -
Phillippe Kauffmann, La manège Mons (WALL) -
Pierre Bolle, Palais des Beaux-Arts de Charleroi (WALL) -
Piet Decoster, Via Lactea Tournai (WALL) -
Pol Coussement, Passerelle Kortrijk (VL) -
Raphaël Debruyn, Hôpital Notre-Dame à la Rose, Lessines (WALL) -
Robin Legge, Intersections / centre de la marionnette Tournai (WALL)-
Romaric Daurier, le phénix Valenciennes (FR) -
Ruben Benoit, Bolwerk Kortrijk (VL) -
Servaas Boucquey, CC Guldenberg Wevelgem (VL) -
Stéphane Frimat, Le Vivat Armentières (FR) -
Steven Reynaert, Muziekcentrum Dranouter (VL) -
Stijn Debaillie, Designregio Kortrijk (VL) -
Sylvain Groud, Ballet du Nord CCN Roubaix Hauts-de- France (FR) -
Thélo Maufroy, Latitudes Contemporaines, Lille (FR)-
Thierry Lesueur, lille3000 (FR) -
Tom Vangheluwe, Wilde Westen Kortrijk (VL) -
Valentine Coppens, Centre d’expression et de créativité Ruée vers l’Art et Cinéma l’Ecran (WALL) -
Veerle Decroos, CC Casino Koksijde (VL) -
Véronique Van de Voorde, Musée de Folklore vie Frontalière de Mouscron (WALL) -
Vincent Thirion, Le Central La Louvière (WALL) -
Virginie Foucault, Le Boulon Vieux Condé (FR) -
Xavier Croci, Théâtre du Beauvaisis (FR) -

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.