Publications
La musique comme remède : Anna Enquist
Pour les abonnés
compte rendu Planète Littérature
Littérature

La musique comme remède : Anna Enquist

Dans «Car la nuit s’approche», véritable ode à la musique et à ses vertus, l’écrivaine néerlandaise Anna Enquist (° 1945) explore les conséquences d’une agression qu’a subie un groupe de musiciens : le traumatismes et les blessures qui surviennent, le morcellement d’une amitié qui repose sur une passion commune, celle de la musique, le renoncement à une carrière, le procès et le besoin d’aller de l’avant.

Poète, romancière, auteure du Chef d’œuvre, de La Blessure, de Secret, Contrepoint, Les Porteurs de glace, l’écrivaine néerlandaise Anna Enquist (° 1945) poursuit dans son roman Car la nuit s’approche le récit Quatuor qui gravitait autour d’une agression frappant un quatuor de musiciens amateurs. Pour évoquer combien la musique soigne, guérit, combien lorsqu’elle vient à manquer, son absence déséquilibre le tout de la vie, il fallait une auteure qui soit, comme l’amstellodamoise Anna Enquist, musicienne - pianiste en l’occurrence - et psychothérapeute. Celle qui fut pianiste et psychanalyste se tourna vers l’écriture à la fin des années 1980.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.