Publications
La réalité vue par les montages vidéo de Lieke van der Made
Pour les abonnés
arts

La réalité vue par les montages vidéo de Lieke van der Made

Tous les éléments visuels ou textuels de l'œuvre de Lieke van der Made sont porteurs d’une histoire qui peut être retracée. Par l’artiste, mais aussi par le spectateur. Les collages interpellants de Van der Made sont des versions compressées de quelque chose de beaucoup plus grand et plus complexe, certes, mais qui en même temps ne se perd pas irrémédiablement dans ses œuvres. Ils invitent à rechercher le contexte plus vaste.

L’artiste néerlandaise Lieke van der Made (° 1992) a souhaité se rendre compte par elle-même de ce qu’est la vie quotidienne à Jérusalem, qu’elle ne connaissait que par les récits, souvent contradictoires, présentés dans les journaux d’actualité. Elle a découvert une ville semblable à un collage: partagée en une partie orientale et une partie occidentale, toutes deux divisées à leur tour en une série de quartiers, de zones et de secteurs. Et pourtant, toutes ces subdivisions collaborent, a-t-elle pu constater. En 2014, elle a séjourné à Jérusalem dans le cadre d’un échange d’étudiants, au cours duquel elle a tourné notamment des images pour le film The Big Balagan (2014).

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be