Publications
Le démantèlement des stéréotypes : les portraits d'Iris Kensmil
© G. Geurts.
© G. Geurts. © G. Geurts.
Pour les abonnés
Arts

Le démantèlement des stéréotypes : les portraits d'Iris Kensmil

Iris Kensmil est une des deux artistes qui représentent les Pays-Bas à la Biennale de Venise. Elle aborde des thèmes sociaux particulièrement actuels: l'émancipation de l'homme noir et la dénonciation de rapports de force inégaux.

Une femme porte sur le spectateur un regard curieux et engageant. Elle a un foulard noué autour de la tête. C’est le portrait de la femme de lettres et activiste américano-caribéenne Audrey Lorde (1934-1992). Ce portrait de plusieurs mètres de haut et de large a été réalisé directement sur un mur blanc dans des teintes grises par Iris Kensmil (° 1970); il est parsemé de blocs noirs horizontaux et verticaux. Audrey Lorde est un des huit portraits de femmes que Kensmil présente sous le titre de Black Utopian Feminists (2018-2019). Dans cette série, l’artiste met à l’honneur des femmes qui - à quelques exceptions près - ont disparu dans les méandres de l’histoire culturelle, du moins aux Pays-Bas. Dans son choix de ces féministes noires, elle s’est laissé guider par leur «vision tournée vers l’avenir».

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.