Publications
Le paradis perdu de Jeroen Brouwers
Pour les abonnés

Le paradis perdu de Jeroen Brouwers

(Karel Osstyn) Septentrion - 1999, nº 3, pp. 75-79

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

Dans L'Éden englouti, l'écrivain néerlandais Jeroen Brouwers (°1940) évoque les souvenirs de sa jeunesse dans les anciennes Indes néerlandaises. Au cours des années de guerre, il a été détenu avec sa mère dans un camp des Japs. Les souvenirs de cet époque sont un symbole de l'innocence perdue et tout ce qui a été englouti avec elle. Jeroen Brouwers, L'Éden englouti (titre original: Het verzonkene), traduit du néerlandais par Patrick Grilli, Gallimard, Paris, 1998.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.