Publications
L'enseignement du néerlandais en Wallonie et du français en Flandre
Pour les abonnés

L'enseignement du néerlandais en Wallonie et du français en Flandre

(Omer Vandeputte) Septentrion - 1979, nº 2, pp. 57-66

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

Aperçu de l'évolution des luttes linguistiques en Flandre et en Wallonie, en particulier dans l'enseignement. En 1932, le néerlandais devint la langue officielle de l'enseignement en Flandre et le français en Wallonie. En tant que deuxième langue, l'autre" langue bénéficiait d'une position privilégiée vis-à-vis l'anglais et de l'allemand (dans une école flamande, il suffit d'une seule demande pour ouvrir un cours de français alors qu'il en faut huit au minimum pour un cours d'anglais ou d'allemand). Le décret Bourgeois (décembre 1976) veut uniformiser les condition d'ouverture d'un cours, ce qui soulève beaucoup d'opposition en Flandre parce que si l'enseignement du néerlandais est très menacée en Wallonie, celui du français ne l'est pas en Flandre."

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.