Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Les Chambres de Rhétorique aux Pays-Bas sous les ducs de Bourgogne
Pour les abonnés

Les Chambres de Rhétorique aux Pays-Bas sous les ducs de Bourgogne

(Antonin Van Elslander) Septentrion - 1978, nº 3, pp. 74-81

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

A l'époque bourguignonne, les Pays-Bas comptaient un grand nombre de Chambres de Rhétoriques, sociétés littéraires qui s'occupaient de la rédaction, de la déclamation et de la représentation de pièces de théâtre et de poèmes (des refrains). Deux genres dominaient leur dramaturgie: des moralités et des farces ou esbattements". Le genre typique était le refrain qui comporte également trois catégories: les refrains sérieux (religieux ou didactiques), les refrains d'amour (en style courtois) et les refrains comiques. Les pièces de théâtre étaient surtout composées et représentées à l'occasion de concours ou d'événements historiques importants. C'est ainsi qu'on a consacré beaucoup de pièces à Charles Quint durant son règne. La Renaissance et les dangers qu'entraînait la répression du Duc D'Albe mirent quasiment fin à leurs activités."

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.