Publications
Lieke Marsman : «Questions tardives à la Chambre»
© S. Peek.
© S. Peek. © S. Peek.
Littérature

Lieke Marsman : «Questions tardives à la Chambre»

Avec Besmette Stad (Ville contaminée), projet multimédia de la maison flamando-néerlandaise deBuren à Bruxelles, quelque soixante artistes flamands et néerlandais apportent une réponse artistique à la crise sanitaire d'aujourd'hui. Ils ont été inspirés par le recueil de poésie de renommée internationale Bezette Stad (Ville occupée) dans lequel l'écrivain flamand Paul Van Ostaijen (1896-1928) se penche sur la Première Guerre mondiale.
Ainsi la poétesse Lieke Marsman a trouvé beaucoup d'inspiration dans le poème «Verlaten forten» (Forteresses abandonnées).

Questions tardives à la Chambre

une file d’ambulances
près de Moscou
un convoi funèbre de jeeps militaires
près de Bergame
du Guangdong
au Wisconsin
on danse
une macabre
macarena
et plus près
sur nos balcons
au rythme
soleil
distance
soleil
distance
soleil
d’un radieux printemps
qui s’éloigne doucement
de l’étau
de nos routines quotidiennes
et nous livre
aux pages boursières
où les graphiques
prolifèrent
l’économie
qui fait passer le conjoncturel
pour une loi cyclique
s’est de nouveau fait
surprendre
par la politique pétrolière
de l’Arabie saoudite
et par un virus épineux
d’une manière qu’Einstein & co
n’auraient pas tolérée dans leurs équations
la différence
entre des corps
et des CADAVREs
est la différence
entre papi Lambert
à la maison Bonrepos
et le tailleur bangladais
qui ne doit plus coudre
de maillots de bains en polyester
nous vous remercions pour vos services
mais l’été
est foutu
tout comme la saison culturelle
à Moria meurt
une petite fille
sous une toile de tente qui claque
en guise de respirateur
alors qu’on nous avait promis
que les enfants
ne mourraient pas
cette fois-ci
la morale, dis-tu
s’est de nouveau
carapatée
grâce à la réalité
à savoir des masques à 9 euros
la pièce
booking.com
a vite perçu le créneau
KLM a couplé des bonus
à une aide étatique
d’ici peu
on verra apparaître
sur Air B&B
les premiers abris souterrains
tandis que l’un après l’autre
s’écroulent les théâtres
on en fera plus tard
une série
à dévorer d’une traite
mais jamais
de pièce pour la scène
ça ne fait aucun doute
nous qui pensions
qu’il n’y avait rien de plus
important dans la vie
que l’amour, nous savons
maintenant que rester en vie
est la chose la plus importante
dans la vie
le ministre en est-il
informé
et prêt
à confirmer
en parole
et par décret?
soleil
distance
soleil
distance
soleil
distance

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.