Publications
«Souvenir de Hollande»: la sécheresse, nouvel ennemi des Pays-Bas
© St. Koopmans.
© St. Koopmans. © St. Koopmans.
Pour les abonnés
Société

«Souvenir de Hollande»: la sécheresse, nouvel ennemi des Pays-Bas

Pendant des siècles, les Néerlandais ont dû lutter contre les eaux. Depuis quelques années, ils doivent aussi, ironie du sort, se prémunir contre le manque d’eau. Cette pénurie apparaît de plus en plus préoccupante et entraîne déjà des difficultés dans la navigation et l’agriculture, sans parler des maisons qui s’enfoncent dans le sol. Des solutions s’imposent, mais elles ne sont pas disponibles dans l’immédiat.

Traversant l’Europe en train, je vois de larges bandes jaunes traverser d’infinies terres cultivées… Les strophes du poème de Hendrik Marsman (1899-1940), Souvenir de Hollande, me reviennent en tête quand je regarde par la vitre du Thalys. C’est mon premier voyage depuis trois mois. En raison du coronavirus, le service des trains entre les trois capitales, Paris, Bruxelles et Amsterdam, était pratiquement à l’arrêt. Depuis la fin mai 2020, le trafic ferroviaire entre la France et les Pays-Bas a repris au compte-gouttes. Il est frappant de voir que la couleur du paysage, des deux côtés de la ligne à haute vitesse, ne varie guère. Le vert fertile que les voyageurs, aujourd’hui peu nombreux et masqués, ont l’habitude de voir, se fait rare. Partout, c’est un patchwork de surfaces jaunies dont les teintes s’échelonnent entre le PMS 108 et le PMS 135 du nuancier Pantone. Les champs ressemblent à des carrés de peau dont les poils auraient été arrachés systématiquement par le retrait d’un sparadrap très collant, resté en place trop longtemps.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.