Publications
Un désert commode: les Plats Pays, havre de l'esprit
Pour les abonnés

Un désert commode: les Plats Pays, havre de l'esprit

(Luc Devoldere) Septentrion - 2002, nº 1, pp. 4-17

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

Les Plats Pays ont été tout au long des siècles un havre de l'esprit pour les écrivains qui avaient quitté leur patrie. L'auteur souligne que les Plats Pays ne doivent pas seulement ce statut à leur hospitalité, mais aussi aux hasards de l'histoire et des événements politiques. Il jette un regard sur la perception qu'en ont eue plusieurs philosophes, écrivains et poètes, comme René Descartes, John Locke, Victor Hugo, Karl Marx, Baudelaire, Verlaine, Arthur Rimbaud, Klaus Mann, Stefan Zweig et Joseph Roth.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.