Publications
Une ambitieuse politique d’enrichissement, la mission première de la Fondation Custodia
© ADAGP, Paris 2019 / photo B. de Vries - «Beeldwerk».
© ADAGP, Paris 2019 / photo B. de Vries - «Beeldwerk». © ADAGP, Paris 2019 / photo B. de Vries - «Beeldwerk».
Pour les abonnés
Chronique parisienne
Arts

Une ambitieuse politique d’enrichissement, la mission première de la Fondation Custodia

Collectionneur érudit et historien d’art, Frits Lugt et son épouse avaient créé en 1947 la Fondation Custodia, dont la vocation visait à conserver et gérer l’ensemble de sa collection. Ce sont aujourd’hui quelque 90 000 estampes, tableaux, livres, dessins anciens et lettres d’artistes que renferme aujourd’hui l’Hôtel Turgot, également acquis par le couple en 1953. Ces dernières années, la Fondation a fait l’acquisition de nombreuses œuvres d’art importantes.

À l’âge de 8 ans, Frits Lugt (1884-1970) avait déjà constitué sa première collection de curiosités, « le musée Lugt » ouvert « lorsque le directeur était à la maison ». Dès 12 ans, il accède au cabinet des estampes du Rijksmuseum pour y étudier les dessins de l’âge d’or néerlandais. Après avoir esquissé trois ans plus tard une biographie de Rembrandt enrichie de ses propres illustrations d’après le maître, il entame le catalogue des dessins néerlandais du Rijksmuseum avec 955 entrées.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.