Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

«Vocabulaire néerlandais» de Pierre Bécart, un véritable «lexique de chevet»
Les Pays-Bas français
Langue

«Vocabulaire néerlandais» de Pierre Bécart, un véritable «lexique de chevet»

La collection «Les clés de la réussite» des éditions Larousse s’est récemment enrichie d’un nouvel ouvrage destiné aux apprenants du néerlandais. Vocabulaire néerlandais de Pierre Bécart est un lexique fourni constitué de listes de mots et expressions parmi les plus utiles pour les francophones.

J’ai connu Pierre Bécart il y a longtemps, alors que j’étais encore étudiant. Lorsque je préparais le Capes de néerlandais, il avait accepté que je vienne observer l'un de ses cours au lycée Paul Hazard à Armentières. Bien sûr, j'ignorais alors que nos chemins allaient encore se croiser plusieurs fois et que j’allais même lui succéder brièvement lorsqu'il quitterait le lycée afin de poursuivre sa carrière à l’IUT de Lille I. C’était en 2000, l’année où Ophrys Editions sortit la version révisée de l'ouvrage Le mot et l’idée – néerlandais, rédigé par mes collègues Antoine Besnehard et Armand Héroguel. À l’époque, c’était le lexique de référence des lycéens et étudiants de France.

Nous sommes plus de deux décennies plus tard quand, en décembre 2021, j’ai le bonheur de rencontrer Pierre à nouveau dans le lycée où nous nous étions vus pour la première fois. Retraité depuis peu, il est venu présenter son Vocabulaire néerlandais à l'occasion d’une journée de formation des enseignants du secondaire. Le livre est paru cet automne chez Larousse dans la série «Les clés de la réussite».

Ce nouveau lexique plutôt fourni contient plus de 10 000 mots néerlandais, assortis de leur traduction française. C’est le fruit d’un travail mené tout au long d’une carrière fructueuse dans l’enseignement des langues. Pierre Bécart a minutieusement composé des listes des mots et expressions contemporains les plus utiles pour les francophones. Ce manuel est idéal pour l’auto-apprentissage des personnes qui possèdent déjà les bases du néerlandais et souhaitent s’améliorer, apprendre de nouveaux mots et réviser leurs connaissances lexicales.

Vocabulaire néerlandais ne s’adresse donc pas à des débutants, mais plutôt aux apprenants d’un niveau intermédiaire (A2) ou avancé (B1-B2), voire aux personnes capables de s’exprimer avec une certaine aisance, mais qui voudraient étendre leurs compétences lexicales au-delà de leur pratique quotidienne.

Il vise un public de collégiens et de lycéens qui apprennent le néerlandais en deuxième ou troisième langue – et ils sont actuellement 2 200 en France –, ainsi que les étudiants à l’université qui étudient le néerlandais ou qui l’ont choisi en option. Mais le groupe cible le plus important de ce manuel est sans doute celui des travailleurs frontaliers, qui sont régulièrement en contact avec le néerlandais et sont conscients qu’améliorer leurs compétences pourrait leur être bien utile. Enfin, le Vocabulaire néerlandais est évidemment recommandé à toutes les personnes enthousiastes et curieuses qui veulent s’offrir un bain linguistique néerlandais.

À la différence d’un dictionnaire classique, le Vocabulaire néerlandais présente les mots classés par thèmes et sous-thèmes. À chaque rubrique sont ajoutées quelques phrases illustratives bien utiles, et à certaines occasions aussi, des points de grammaire.

Une autre qualité pratique du livre sont les indications pour les verbes forts et séparables, ainsi que les mots en usage en Belgique. Le tout est agrémenté ici et là de quelques informations culturelles et historiques intéressantes.

Bien sûr, tout choix quant au lexique présenté peut être discuté. On peut s’interroger sur la nécessité d’inclure des mots transparents comme «het compliment». Dans la section «Se déplacer» se trouve un mot plutôt rare comme «vlaggenschip» (vaisseau amiral), moyen de transport que peu d’entre nous utilisent. Des expressions plus fréquentes sont absentes, comme «Te koop / te huur» (à vendre / à louer), que l’on aperçoit régulièrement sur les façades, ou encore «op kamers gaan» (NL) / «op kot gaan» (BN) au lieu du terme technique «gedeelde huurwoning».

Presque inévitablement, quelques coquilles ont échappé à la vigilance des correcteurs, comme le verbe doublement séparable «er/uitzien» (er/uit/zien) ou les traductions inversées de «wonen/vivre» et «leven/habiter». Certains termes sont référencés dans plus d’une rubrique, comme «samen/wonen». Et à l’expression «uit elkaar gaan», usitée aux Pays-Bas, le livre donne la version belge «van elkaar gaan». Mais ce ne sont là que des détails qui n’empêcheront pas le Vocabulaire néerlandais de trouver son chemin vers le monde de l’enseignement et vers les francophones désirant parfaire leur maîtrise de la langue néerlandaise.

Dans le train de retour d'Armentières, je repense à moi-même, il y a vingt-cinq ans, lorsque je suis venu m’installer dans la métropole lilloise. Comment m'y suis-je pris pour apprendre le français, que je maîtrisais déjà un peu, mais jamais assez? Je me revois encore, jeune expat dans le métro, avec sur les genoux mes listes de vocabulaire écrites à la main. C'est alors que je me dis qu'une sorte de Vocabulaire français, avec les mots regroupés par champs lexicaux, aurait été plus que bienvenu. C’est pourquoi, aujourd’hui, en tant que chargé de mission d’inspection générale de néerlandais, je me permets de recommander chaudement ce véritable «lexique de chevet» de Pierre Bécart!

Pierre Bécart, Vocabulaire néerlandais, éditions Larousse, collection «Les clés de la réussite», 2021
S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.